Qui vieillit plus vite entre l’homme et la femme

Le bilan fait état de 29 victimes au total, dont deux morts. Après l’accident mortel, le Gouverneur de Kayes, le Colonel Moussa Soumaré, s’est rendu à l’hôpital pour offrir son soutien et sa solidarité aux victimes de l’accident.

L’Indépendant

Comment notre société perçoit-elle le vieillissement des femmes ?

Les hommes et les femmes ne sont pas sur un pied d’égalité face au vieillissement. Selon les idées reçues et dans un monde qui défend la jeunesse, les femmes vieillissent plus vite que les hommes. Ils deviendraient invisibles à partir de 50 ans. Les femmes souffrent clairement d’une représentation négative à mesure qu’elles vieillissent. Les qualificatifs parfois offensants sont nombreux : « vieille peau » ou encore femmes cougars.

Cette idée n’est pas nouvelle. Au début du XXe siècle, médecins, romanciers ou patrons s’accordaient à dire que les femmes entraient dans la vieillesse à 50 ans, tandis que les hommes atteignaient 65 voire 70 ans.

Vieillir en bonne santé à 50 ans : changements hormonaux

Pour la plupart des femmes, les signes les plus évidents du vieillissement se manifestent dans la cinquantaine, car c’est à ce moment-là que la ménopause commence . Ce dernier grand changement dans la production d’œstrogènes peut se produire rapidement. Par conséquent, il est important d’être conscient de certains des symptômes. L’œstrogène est l’hormone qui régule le cycle menstruel féminin.

«Oui, oui, nous allons tous vieillir de toute façon.»

D’accord, mais ce qui est vraiment fou, c’est que l’étude montre que chez les personnes de moins de 20 ans, le cerveau des femmes était en moyenne 3,8 ans plus jeune que leur âge actuel. Quant aux hommes, il avait 2,4 ans de plus que son âge actuel.

Le cerveau des femmes est plus jeune que celui des hommes

Résultats : L’âge des hommes a été estimé à 2,8 ans de plus que leur âge réel en moyenne. En revanche, le cerveau des femmes était en moyenne 3,8 ans plus jeune que leur âge réel. Cette différence pourrait s’expliquer par la façon dont le cerveau humain métabolise le glucose, c’est-à-dire « brûle son carburant ». Jusqu’à présent, nous savions que les femmes vivaient plus longtemps que les hommes. Cette dernière découverte scientifique sur l’âge du cerveau démontre une nouvelle différence entre les deux sexes.

(1) Étude publiée le 4 février 2019 dans les Actes de la National Academy of Sciences.

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *