Comment reconnaître quelqu’un qui est riche

Quel est le seuil de richesse si on raisonne en termes de revenu1 ? Autant les travaux sur le seuil de pauvreté sont nombreux, autant le seuil de richesse ne semble pas passionner les chercheurs. Cependant, nous avons des mesures.

Le seuil de richesse peut être défini par rapport au niveau de vie médian, comme on le fait pour le seuil de pauvreté. Le processus est le même, ni plus ni moins subjectif. Par exemple, quelqu’un qui gagne deux fois le niveau de vie médian peut être considéré comme « riche »2. Selon cette définition, retenue par l’Observatório das Desigualdades, un célibataire s’enrichit d’environ 3 000 euros après impôts et prestations sociales, 5 900 euros pour un couple sans enfant et 7 700 euros pour un couple avec deux enfants (données 2013, voir données détaillées ).

Les riches choisissent soigneusement leurs associations

Les personnes ayant un haut niveau d’études supérieures souhaitent souvent s’associer à l’élite académique. Les personnes en bonne forme physique aiment passer du temps avec des gens comme elles. Les religieux aiment être avec des gens qui ont la foi.

Les gens riches aiment s’associer avec des collègues qui sont également très riches. Tout le monde a tendance à rechercher des personnes ayant des intérêts et des expériences similaires. L’élite fortunée aime s’entourer d’autres qui ont réussi à acquérir une richesse considérable. Les personnes qui réussissent croient qu’il s’agit d’un phénomène contagieux et qu’être entouré de personnes comme elles a le pouvoir d’élargir votre façon de penser et d’augmenter vos revenus.

Filtre d’ouverture et d’abondance

Mais avoir des objectifs ne suffit pas. Il y a des milliers de personnes qui ont des objectifs mais qui n’ont pas l’attitude nécessaire pour créer un groupe approprié. Ces personnes sont malheureusement très focalisées sur ce qu’elles peuvent prendre au sens large (de vous, des autres, du pays…) plutôt que sur ce qu’elles peuvent apporter.

Ils vivent dans un monde dominé par la rareté, le manque. Par conséquent, ils ne se considèrent pas « riches » (en temps, en relations, en compétences, en argent…) et ne peuvent donc rien donner car « comment puis-je donner ce que je n’ai pas ? ».

L’argent n’est pas tout, mais les gens s’en soucient beaucoup

Pour une raison quelconque, nous sommes obsédés par la richesse.

Même si c’est impoli de demander, on a toujours des questions :

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *