Comment changer de look à 50 ans

Lorsque vous êtes prêt à plonger, fouillez dans votre placard. Ne faites pas le plein de vêtements et d’accessoires démodés ou démodés, de pantalons taille basse façon Britney Spears, de robes et jupes bouffantes, de chandails trop courts ou trop bouffants qui ressemblent à des ados, etc. débarrassez-vous de tout ce qui vous vieillit, vous grossit, vous vulgarise ou accentue vos imperfections. Ne gardez que ce qui vous valorise.

Si vous êtes indécis, demandez de l’aide à un proche (votre fille, une amie ou une petite amie). A deux c’est plus facile !

Et les erreurs à ne pas faire

Les couleurs à éviter. Le noir et les autres couleurs très foncées ont tendance à accentuer les rides. On peut être fan de Jeanne Mas et ne pas suivre ses conseils couleur… Préférez des couleurs plus claires ou neutres qui éclaircissent et mettent en valeur les cheveux blancs. Et n’hésitez pas à égayer une tenue avec des petites touches de couleur.

Ne restez pas coincé dans le passé. N’hésitez pas à changer de style et à vous adapter à une nouvelle étape de la vie. L’important est de se sentir bien et en accord avec soi-même. Vêtements mal coupés. À 50 ans, la plupart des hommes remarquent un changement physique. Il suffit de quelques ajustements et astuces pour qu’il s’adapte et reste dans le vent. Adieu la tenue étriquée du Capitaine Flam…. et bienvenue aux vêtements moins ajustés et plus confortables qui marquent moins la silhouette.

Évitez les vêtements vieillis

Certains vêtements vieillissent vraiment. Comme vous pouvez le voir ici, ces looks ne sont pas très rafraîchissants. Tout est trop ample et les coupes asymétriques dans le bas comme ça ne sont pas très actuelles. Enfin, j’adore les perles, mais elles ne vont pas bien sur ces looks, elles renforcent le côté démodé.

1- Un marché énorme, des besoins tout aussi énormes

Les médias et les réseaux sociaux, à travers vos collègues et amis, tentent de vous convaincre qu’il suffit d’acheter des vêtements de créateurs pour changer de style . Ou le Saint Graal, les soins de beauté et autres sérums ultra pointus, élaborés par des chercheurs providentiellement alliés à des artistes inspirés et des agriculteurs biodynamiques. Ou ce pinceau miracle qui illumine le visage. Ou ces huiles essentielles… essentielles, vous savez ? Je ne compte plus le nombre de personnes convaincues des bienfaits révolutionnaires d’une telle molécule ou d’une telle technique (et on retrouve la même obsession dans les choix alimentaires).

Alors qu’en fait ce sont les chefs de projet marketing qui se chargent d’emballer ce que vous n’avez pas. Parce que vous êtes peut-être prête à dépenser des sommes dérisoires pour reprendre le contrôle de votre peau. Est-ce juste la peur de vieillir ? Peut-être aussi la peur de dédoubler son corps et son image, de se sentir décentré, déséquilibré. Ou pire : ressemblant intérieurement à ce que vous voyez dans le miroir. Est-ce vraiment contre les rides que vous combattez, ou contre le temps qui vous échappe irrémédiablement ?

Misez sur la qualité

Nous le savons tous et même si nous avons du mal à l’admettre, notre corps change à partir de 50 ans.

Moins fermes, moins toniques, quelques bosses se sont insidieusement glissées à des endroits stratégiques de notre corps.

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *