Comment bien s’habiller pour les nuls

Pas tellement ! Si la liberté de s’habiller est une liberté individuelle protégée par le code du travail, elle n’est pas «fondamentale». Cela signifie qu’il peut être limité sous certaines conditions. Les employés d’une banque ou d’une compagnie d’assurance, qui accueillent les clients, ne seront pas autorisés à travailler en tenue décontractée. Le costume urbain, la cravate ou les talons sont rarement facultatifs. Dans la vie publique aussi, les adultes sont surveillés. En 2017, le député François Ruffin s’est présenté devant l’Assemblée nationale vêtu du maillot d’un petit club de football pour défendre une loi liée au sport. Résultat : il est privé d’une partie de son indemnité parlementaire. Cinq ans plus tôt, l’arrivée de Cécile Duflot en jean au Conseil des ministres avait provoqué un mini-scandale.

Découvrez le magazine Okapi

Pourquoi est-il important de bien s’habiller pour avoir du style au travail ?

Vous passez la plupart de votre temps au bureau, que vous soyez salarié ou indépendant. Il ne vous viendrait pas à l’esprit d’être mal habillé pendant 8 heures (au moins) sur 24, n’est-ce pas ? Bien sûr, le travail à domicile permet plus de latitude dans le choix des vêtements. C’est une chance. Mais il arrive un moment où l’on a des rendez-vous à prendre ou des personnes à rencontrer, même en freelance. Votre tenue n’en sera que plus essentielle. N’oubliez pas que votre interlocuteur se fera une opinion sur vous en une seule seconde. Vous n’avez pas le choix, vous devez toucher la cible au premier regard. C’est là que votre style entre en jeu. C’est l’expression de vous-même, de qui vous êtes et de ce que vous voulez envoyer dans le monde. Votre style personnel est votre meilleur allié.

C’est la même chose, et même plus, quand on travaille pour une entreprise. Et ceci indépendamment des codes vestimentaires appropriés. Vous vous devez d’être propre et de renvoyer la meilleure image de vous-même. C’est aussi avoir la capacité de créer un style personnel et conscient. Là encore, vos collègues et interlocuteurs se forgeront une image de vous en une seconde. Autant de raisons d’accorder une attention toute particulière à votre tenue et à votre style.

B. Les éléments caractéristiques d’un bon maillot

Bien que les caractéristiques du maillot aient évolué au fil des ans, à savoir sa couleur, ses matières ou ses poches, il doit toujours être doté de certaines qualités. Si à l’origine la surchemise se caractérisait par une flanelle bleu marine avec une seule poche poitrine à rabat, elle est devenue par la suite considérablement plus populaire et son look a profondément changé. Parmi les qualités évoquées, lors du choix de votre tee-shirt, tenez compte principalement de sa résistance. On fera donc attention aux matières utilisées, en privilégiant évidemment au maximum les matières naturelles et un très faible pourcentage de synthétiques. Nous n’hésiterons pas, dans la mesure du possible, à toucher la matière et à vérifier l’épaisseur du tissu utilisé.

Notre regard se tournera aussi naturellement vers les finitions qui, comme beaucoup de vêtements, sont un gage de qualité et de sérieux. On visualisera ainsi les boutons (car il est souvent boutonné), la qualité du col, ainsi que les coutures au niveau des poches. Un col bien cousu avec régularité ajoutera de l’élégance au vêtement. Quant aux coutures, elles doivent également être précises et régulières sur toute la pièce. Pour vérifier sa solidité, n’hésitez pas à tirer les différentes pièces de tissu. Evidemment, nous mettrons un point d’honneur à vérifier son origine, en privilégiant au maximum les courts-circuits. La coupe est aussi fondamentale, surtout dans ce type de pièce où elle finit souvent par être ratée, à notre grand regret. Bien sûr, ce dernier aspect peut sembler un peu moins important, sachant qu’il n’est pas souvent utilisé directement sur le corps.

Comment s’habiller chic – chemise blanche, pantalon noir et de bons accessoires pour un look classique

quelle taille choisir pour mon dirndl

)

Vous allez certainement danser sur les tables, boire quelques (beaucoup) de bières… Alors vous aurez envie d’être à l’aise, sans trop serrer dans votre dirndl.

Un conseil ? Vous devriez pouvoir resserrer le tissu autour de votre taille pour vous assurer d’avoir de la place pour bouger lorsque les bières (et les énormes bretzels !) commencent à arriver. La blouse, quant à elle, se porte normalement serrée car son seul but est de donner un effet push-up.

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *