Quels sont les inconvénients de la viscose

Tant dans la couture que dans le prêt-à-porter actuel, la viscose est sans doute la matière la plus utilisée aujourd’hui. Appelée aussi « soie artificielle », cette matière a la capacité d’imiter de nombreux tissus comme le lin, le coton ou la laine.

En raison de son omniprésence et en tant que designer, vous devrez probablement y travailler un jour. Et c’est pourquoi je vous invite à découvrir comment réussir à apprivoiser la viscose dans cet article ! Mais avant d’apprendre à maîtriser les bons gestes, il faut d’abord comprendre la matière avec laquelle on travaille…

La viscose : une matière méconnue ?

Lorsqu’un tissu n’est pas étiqueté « naturel », le consommateur a tendance à le juger sévèrement, sans réelle connaissance de ce tissu. La viscose est probablement la plus méconnue de toutes les fibres, qu’elles soient naturelles ou artificielles. Ce n’est pas une fibre naturelle, mais ce n’est pas synthétique non plus.

En ce qui concerne l’utilisation de produits chimiques dans la production de viscose, à mesure que la technologie des tissus progresse, de nombreux fabricants font des efforts considérables et positifs pour assurer une production propre. Alors que nous continuons à nous battre pour un monde vert, des efforts croissants sont déployés pour assurer la durabilité des fibres telles que la viscose.

Qu’est-ce que Cupro ?

Le cupro est une fibre artificielle produite à partir de linter de coton, une fibre duveteuse et courte qui entoure les graines du cotonnier. Avant l’apparition du Cupro en 1890 au Japon, le linter de coton était jeté car il était considéré comme un morceau de coton inutilisable.

Le linter de coton est dissous dans du cuprammonium (une solution ammoniacale d’oxyde de cuivre), d’où le nom donné à la fibre «Cupro». Les déchets produits lors des processus de création de Cupro sont entièrement recyclés, avec un taux global proche de 100%. Cupro est également entièrement biodégradable.

Un matériel pour pratiquer des activités relaxantes

Le sarouel est parfait pour pratiquer des activités comme le yoga. Permettant des gestes larges, la viscose offrira exactement la sensation recherchée. Le but de cette activité est de détendre le corps, de pratiquer des étirements et de trouver l’harmonie entre le corps et l’esprit. La viscose s’intègre parfaitement à la situation grâce à la liberté qu’elle offre.

Porter un sarouel thaï permettra à vos jambes de se libérer des tissus qui les gênent le plus souvent. Les mouvements sont alors plus sûrs, plus profonds pour une relaxation profonde. Tous ceux qui pratiquent régulièrement le yoga prendront plaisir à redécouvrir cette discipline en portant des créations thaïlandaises, un pays où le yoga occupe une place à part.

Définition

La viscose est une matière textile fabriquée à partir de matières végétales comme la pâte de bois. Le processus de fabrication est artificiel. On parle donc, pour être précis, de «fibre synthétique d’origine naturelle». On l’appelle aussi soie artificielle, en raison de son aspect soyeux et brillant.

La viscose est une invention française de la fin du XIXe siècle. En 1884, Hilaire de Chardonnet et Auguste Delubac parviennent à mettre au point cette soie artificielle, en utilisant de la cellulose et du collodion (un composé chimique dérivé de la cellulose).

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *