Quand les femme on eu le droit de porter un pantalon

Voir des femmes porter des pantalons ces jours-ci ne bouge presque plus, contrairement aux années précédentes. C’est normal? Que disent les Écritures ?

Origine de l’usage du pantalon par les femmes

Une lente appropriation

Au XIXe siècle, les femmes commencent à porter des pantalons sous leurs robes. Le vêtement est alors considéré comme de la lingerie pour femmes, on ne le voyait que lorsqu’il dépassait leurs robes. Donc ce n’est pas vraiment adopté car ce n’est pas visible. Seule la robe est la pièce à porter, signe unique de féminité.

Le pantalon ne devient un vêtement féminin à part entière qu’à partir des années 1960. Ce n’est qu’à partir de cette époque que les femmes peuvent le porter librement sans s’attirer les foudres des hommes ou de la loi. Enfin, dans les années 1970, il est devenu aussi courant chez les hommes que chez les femmes.

Pendant ce temps, dans les pays anglo-saxons…

… on voit émerger tout au long du XIXe siècle des groupes contestataires réclamant diverses réformes sociales. Après la lutte contre l’esclavage, vient la lutte ouvrière et le syndicalisme, la tempérance qui milite contre les ravages de l’alcool et la misère qu’il provoque dans les familles, ainsi que les premiers élans pour les droits des femmes (dont je rappelle qu’elles étaient légalement mineures et ils n’avaient pas le droit de faire grand chose seuls, j’ai abordé plusieurs sujets ici).

Parmi ces mouvements, certains pointent du doigt la mode vestimentaire qui contraint le corps de la femme sans raison valable autre que la recherche esthétique (principalement pour séduire et plaire à ces messieurs), au détriment de la santé, du confort et praticité du vêtement. L’exemple le plus flagrant est le corset à baleines, qui est revenu des années 1830 et n’a fait que pousser le concept de plus en plus loin au fil du temps, jusqu’au laçage serré, ou le fait de nouer le corset hyper serré pour former une silhouette de sablier. (plus de détails sur le corset ici). Toutes les femmes portaient des corsets, peu pratiquaient le laçage serré à outrance, mais c’était un idéal esthétique extrême et à ce titre il a été dénoncé (de la même manière que l’on dénonce aujourd’hui les dérives de la chirurgie esthétique : c’est un enjeu de société, même si concrètement, il ne dit pas respect à tous).

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *