Comment laver une chemise sans la froisser

Qui dit machine à laver dit forcément kilos de vêtements à repasser plus tard. Maintenant, il existe un moyen simple d’échapper à cette corvée, au moins pour certains vêtements, mais c’est bon de le prendre, non ?

En préambule

Tout d’abord, la durée de vie d’une chemise dépendra beaucoup du modèle que l’on choisira. Il est donc toujours préférable d’inspecter soigneusement ce que vous choisissez. L’essentiel sera la composition. Généralement, on privilégiera le 100% coton (bien que rien n’empêche un peu de lin ou de laine de s’immiscer). Inutile de dire qu’une chemise composée à 65% de polyester ne vieillira pas. Inspectons également le col : il n’est pas difficile d’en trouver qui friseront après deux lavages. La présence d’hirondelles de renfort peut aussi être une garantie supplémentaire (mais honnêtement, ce détail n’est pas indispensable). De plus, il faut comprendre qu’une chemise ne dure pas toute une vie, même si elle est de très bonne qualité. Outre l’évolution fréquente de la mode en termes de coupes, la chemise perdra inévitablement un peu de son faste au bout de 3-4 ans. Aussi, il y a parfois une légère différence entre la gamme Basique et Intermédiaire pour certains tissus. Par exemple, certaines chemises basiques en oxford ou en flanelle boutonnées (100% coton, bien sûr) conviennent et dureront relativement longtemps. En d’autres termes, ce n’est pas parce que la chemise coûte 90 € qu’elle nous durera 10 ans ! D’autre part, pour une belle chemise, il est préférable de taper la gamme ci-dessus. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter nos conseils sur le choix d’une chemise, ainsi que les marques que nous vous conseillons.

Ici, je voudrais me concentrer sur l’utilisation quotidienne de notre chemise. Ce sont des règles très simples, mais elles sont souvent négligées (je plaide coupable). Outre la nécessité de ne pas laisser traîner les chemises (comme maman et papa nous l’ont si souvent fait remarquer), il est primordial de prendre le temps de les habiller et de les déshabiller. Ainsi, on déboutonnera la boutonnière, mais aussi les poignets, pour éviter de les abîmer et de déformer la chemise. Cela vous semble basique ? Tu jures que tu n’as jamais appuyé sur tes boutons comme un bourrin pour avoir ton poignet ? Nous allons bien!

Laver les chemises à la main

Le lavage à la main est la méthode de lavage la plus douce pour votre chemise – comprendre : la moins agressive, celle qui abîme le moins la fibre : une chemise lavée exclusivement à la main durera beaucoup plus longtemps. En revanche (car on ne peut pas tout avoir), le lavage des mains sera également moins efficace que le lavage en machine.

Quant à la technique, remplir l’évier d’eau tiède et y verser un peu de lessive liquide.

Table à repasser

C’est l’élément indispensable pour un repassage de qualité et sans effort ! Pour gagner du temps et faciliter le repassage, optez pour une table à repasser plutôt qu’une table classique. La planche à repasser vous permet de gagner en stabilité. Si vous envisagez d’en acheter un, choisissez une table assez large et longue. C’est un atout non négligeable pour effectuer des déplacements plus importants et permet de repasser des vêtements ou de la literie assez volumineux (serviettes, draps, couvertures, couettes, rideaux, nappes, etc.) dont la longueur est parfois une vraie contrainte. Pour un repassage facile et sans plis, vous pouvez également vous procurer une housse de planche à repasser. Dernier détail : ajustez la planche à repasser à la bonne hauteur avant de commencer à travailler.

La température est très importante pour éliminer les plis des vêtements. C’est aussi le cas de leurs chemises qui ont parfois beaucoup de plis. Au lieu de maintenir une température classique, supposons que vous adaptiez la température en fonction du type de tissu : 110°C pour tous les tissus synthétiques, acrylique, satin, nylon ou acétate, 150°C (température moyenne) pour les tissus polyester, laine et dentelle, 200°C pour les tissus en coton, lin et viscose. Veuillez vérifier l’étiquette de la chemise à l’avance pour connaître les conditions complètes.

a – Ne pas mélanger les couleurs

On a tous eu la mauvaise expérience un jour d’ouvrir la machine à laver et de se rendre compte que notre belle chemise blanche est devenue rose parce qu’on a fait l’erreur de la mettre à l’intérieur machine à laver avec un T-shirt rouge.

Si vous ne voulez pas que ce scénario cauchemardesque se produise (bon, là on dramatise un peu, il y a des cauchemars pires, c’est vrai), on vous conseille de laver vos chemises avec des vêtements qui ont des couleurs ( le plus important est de séparer le blanc des couleurs).

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *