par quoi remplacer le soutien gorge

Source photo : swell.com

2 – Choisir le bon endroit et les bonnes personnes

On y va en toute tranquillité , sans courir. En termes de localisation, commençons par des trajets courts comme la boulangerie, la pharmacie, aller à sa boîte aux lettres… De même, si vous avez prévu une soirée avec des inconnus, évitez-la. Au lieu de cela, commencez par des amis, dans un comité restreint ou avec votre famille au restaurant, par exemple. Surtout, ne vous précipitez pas au risque de vous sentir mal à l’aise.

Cela peut sembler idiot, mais au contraire, c’est très important. Mieux vaut opter pour un haut imprimé, pas trop ample dans le décolleté (on risque de tout voir descendre). Faites également attention à la découpe au niveau de l’aisselle, vous pouvez voir que vous n’avez pas de soutien-gorge. Mieux vaut essayer votre haut avant de l’acheter.

Mythe #2 : Les petits bonnets n’ont pas besoin de soutien-gorge ou de sport

Quelle que soit votre taille de bonnet, vos seins sont sensibles aux chocs. Il est vrai que l’effet sera plus marqué pour les grandes tailles, mais même les petits seins risquent de « tomber ». Et une fois les ligaments tendus, c’est irrémédiable. C’est pourquoi il est essentiel de protéger la poitrine.

Le soutien-gorge et le soutien-gorge de sport ont la même fonction : soutenir la poitrine pendant l’effort. Ce qui les distingue, c’est d’abord la découpe pour garantir ce maintien. Le soutien-gorge s’enroule autour de la poitrine et rapproche les seins pour les maintenir en un seul «bloc». Tandis que le soutien-gorge maintient chaque sein indépendant l’un de l’autre et apporte donc un confort non négligeable aux poitrines généreuses. Le deuxième point qui les différencie est le mode chaînage.

Le soutien-gorge en coton : le bon compromis entre sans soutien-gorge et armatures douloureuses pour les grosses poitrines.

On assiste à l’émergence du phénomène #nobra dans le #pasdesoutif français, surtout en été. On a même pu voir de jolies filles féministes sur insta s’énerver parce qu’elles ne comprenaient pas comment les femmes pouvaient encore s’imposer en portant des soutiens-gorge.

La chemise de nuit

La chemise de nuit est un petit haut, ressemblant fortement à un haut fin, traditionnellement porté comme vêtement de nuit. Avec ses fines bretelles, cette culotte, qui revient dans l’air du temps, se rapproche des vêtements, et peut même se porter sous une blouse ouverte. Apporte un léger soutien à la poitrine tout en restant très confortable. Aucun risque de vous sentir comprimé comme un soutien-gorge ! La chemise de nuit peut être choisie dans différentes matières (coton, satin, dentelle…), et elle peut même être très sexy.

Entradas Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *